Impact du COVID-19 sur le groupe Bouygues

Communiqué de presse - Paris 01/04/2020

Impact du COVID-19 sur le groupe Bouygues

  • RENONCEMENT AUX OBJECTIFS 2020 DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION, DE TF1 ET DU GROUPE
  • MAINTIEN DE LA SUSPENSION DES OBJECTIFS 2020 DE BOUYGUES TELECOM
  • MODIFICATION DE LA RÉSOLUTION RELATIVE AU DIVIDENDE
  • MODALITÉS DE PARTICIPATION À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 23 AVRIL 2020 

La pandémie de Covid-19 s’est propagée rapidement dans de nombreux pays. Partout où le Groupe est présent, ses métiers partagent une même priorité : préserver la santé et la sécurité de leurs collaborateurs et de leurs proches, ainsi que celle de tous leurs intervenants (clients, sous-traitants, fournisseurs, etc.), dans le respect des directives fixées par les autorités sanitaires compétentes.

Le Groupe prend également part aux efforts pour lutter contre cette pandémie en offrant un million de masques chirurgicaux aux normes européennes aux services de santé de l’Etat français, comme il l’a annoncé par communiqué de presse le 21 mars dernier. Ces masques seront approvisionnés dans les prochains jours.

Pour surmonter cette crise de nature inédite et qui atteint désormais un très grand nombre de pays, le Groupe s’appuie sur ses forces, en particulier l’engagement de ses 130 500 collaborateurs, la diversité de ses métiers et une structure financière particulièrement solide.

Le Groupe dispose d’un très fort niveau de liquidités.
L’endettement financier net du Groupe est faible à 2,2 milliards d’euros à fin décembre 2019 avec un ratio d’endettement1 de 19 %. L’échéancier de la dette est bien réparti et ces dettes ne sont pas soumises à des covenants.
Bouygues dispose également d’un très fort niveau de liquidités. La trésorerie disponible s’élevait à 11,6 milliards d’euros à fin décembre 2019, dont 3,3 milliards d’euros de trésorerie et 8,3 milliards d’euros de lignes de crédit à moyen/long terme non utilisées et non soumises à des covenants.

Tous les métiers du Groupe sont mobilisés pour assurer une continuité de l’activité, lorsque cela est possible. Ils mettent en œuvre des plans d’actions pour réduire l’impact de cette crise sur leurs revenus et leur rentabilité.
Bien que cette crise impacte différemment les métiers du Groupe, tous ont déployé des plans d’actions conséquents. Des dispositions exceptionnelles ont été prises concernant les collaborateurs : déploiement du télétravail à grande échelle, et en France, mesures d’activité partielle et signature d’un accord collectif permettant la prise de congés par les salariés en période de confinement. Les dépenses sont gérées de manière stricte tout en veillant à préserver les projets essentiels. Fort de l’expérience du Groupe à Hong Kong, tous les métiers travaillent dès à présent au redémarrage rapide de leurs activités lorsque cela est possible, sans même attendre la fin du confinement, dans le respect des conditions sanitaires préservant la santé et la sécurité de leurs collaborateurs et des mesures générales prises par les gouvernements. A cette fin, les métiers se coordonnent avec les autorités publiques, les clients et la chaîne d’approvisionnement et de sous-traitance. D’ores et déjà, des commandes très importantes de masques et d’équipements ont été réalisées.

Bouygues renonce aux objectifs 2020 du Groupe et de ses activités, à l’exception de ceux de Bouygues Telecom qui restent suspendus.
En raison de l’impact, non quantifiable à date, de l’épidémie de Covid-19 sur ses différents métiers, le Groupe a publié le 24 mars 2020 un communiqué de presse pour informer les marchés financiers de la suspension de ses objectifs annoncés lors de la publication des résultats annuels 2019, ainsi que ceux de ses activités. Il a précisé que : « l’impact du Covid-19 dépendra de multiples facteurs, et notamment pour tous les métiers du Groupe, de l’étendue et la durée de l’épidémie, des mesures de prévention et d’accompagnement décidées par les gouvernements des pays concernés, et des conditions d’éligibilité des collaborateurs au chômage partiel. Plus spécifiquement, s’agissant des activités de construction, il a indiqué que les perspectives seront affectées par la durée d’interruption des chantiers et la disponibilité des maîtrises d’ouvrage, des maîtrises d’œuvre, des fournisseurs, des prestataires ou sous-traitants. S’agissant des activités audiovisuelles (qui représentent une part limitée des revenus du Groupe), TF1 a annoncé le 23 mars 2020, que l’impact dépendra de l’évolution des revenus publicitaires ».

Depuis, de nouveaux éléments sont apparus. La France a annoncé le 27 mars dernier le prolongement des mesures de confinement pour 15 jours supplémentaires, période qui pourrait être prolongée encore au-delà. Ces derniers jours, un nombre croissant de pays ont mis en place des mesures similaires pour limiter la propagation de l’épidémie. En particulier les pays d’implantation pérenne du Groupe comme le Royaume-Uni, certaines provinces du Canada et une partie des Etats-Unis.

Dans les activités de construction, ces mesures gouvernementales ont pour effet d’interrompre un très grand nombre de chantiers. Ainsi, l’activité des métiers de construction du Groupe est aujourd’hui fortement ralentie ou à l’arrêt dans une dizaine de pays, qui représentent environ 60 % de l’activité. En France, le Groupe prépare activement la reprise progressive des travaux avec une visibilité limitée quant à la rapidité de ce redémarrage. Il capitalisera sur ces plans d’actions pour accélérer la reprise de ses activités à l’international.

TF1 a annoncé le 1er avril 2020 par communiqué de presse, qu’il « a constaté, au cours de ces derniers jours, une nette accélération des annulations de campagnes publicitaires s’étendant à l’ensemble des secteurs. L’absence de visibilité sur l’évolution du marché publicitaire et la poursuite attendue de cette tendance sur le deuxième trimestre, devraient fortement impacter les performances du groupe [TF1] pour la première partie de l’année ». Par ailleurs, dans l’activité de production de contenus, il a indiqué que « l’allongement de la durée du confinement entraîne logiquement le prolongement de l’arrêt des tournages. »

L’activité de Bouygues Telecom est, quant à elle, résiliente dans cette pandémie de Covid-19. Sur les deux dernières semaines, les usages data Mobile et Fixe sont en forte hausse, de respectivement 30 % et 50 %. En l’absence d’activité commerciale, le marché connait une baisse significative des volumes de connexions brutes mais également de résiliations. Les équipes techniques de Bouygues Telecom restent pleinement engagées pour maintenir la qualité de service des réseaux Fixe et Mobile à son meilleur niveau pour répondre aux besoins des clients. A date, l’impact de la pandémie reste limité sur l’activité de Bouygues Telecom.

Ainsi, compte tenu de ces nouveaux éléments et du poids des activités de construction, la crise actuelle aura un impact substantiel sur les résultats du Groupe en 2020. En conséquence, il apparait que les objectifs 2020 du Groupe, des activités de construction et de TF1 ne pourront pas être tenus.

Pour rappel, ces objectifs étaient :

  • Pour le Groupe, la génération d’un cash-flow libre après BFR2 de 1 milliard d’euros en 2020 grâce à la contribution de ses trois activités ;
  • Pour les activités de construction, une marge opérationnelle courante des activités de construction attendue en amélioration en 2020 comparé à 2019 ;
  • Pour TF1, un taux de marge opérationnelle courante à deux chiffres et un coût des programmes à 985 millions d’euros en 2020.

Il est toutefois trop tôt pour établir de nouveaux objectifs.

Bouygues Telecom, dont l’activité est peu affectée par le Covid-19, maintient la suspension de ses objectifs 2020, dans l’attente d’une plus grande visibilité sur la durée de la crise sanitaire en France.

Enfin, le Groupe confirme son ambition de réduire ses émissions de Gaz à Effet de Serre d’ici 2030. Un objectif compatible avec l’Accord de Paris3 sera défini et un plan d’actions sera établi par les cinq Métiers du Groupe en 2020.

Le conseil d’administration a décidé de modifier la résolution soumise à la prochaine assemblée générale relative à l’affectation du résultat 2019 et au dividende. 
Au moment où cette crise sanitaire majeure est en pleine expansion et au regard des incertitudes économiques qu’elle engendre, Bouygues entend démontrer sa responsabilité et sa solidarité face aux efforts importants qui sont demandés aux parties prenantes du Groupe, en particulier ses collaborateurs. A cet effet, le conseil d’administration a décidé de renoncer à proposer une distribution de dividende à l’assemblée générale du 23 avril 2020.  
Un conseil d’administration se réunira au cours du mois d’août pour réévaluer la situation et analyser l’opportunité de proposer la distribution d’un dividende au titre de 2019.

Modalités de participation à l’assemblée générale le 23 avril 2020. 
Compte tenu des mesures prises par le gouvernement en lien avec la pandémie de Covid-19, et conformément à l’ordonnance n° 2020-321 du 25 mars 2020, le conseil d’administration a décidé d’organiser l’assemblée générale du 23 avril 2020 à 15h30 au siège social, 32, avenue Hoche 75008 Paris, hors la présence physique des actionnaires.

En conséquence, la Société invite ses actionnaires à voter à distance ou à donner pouvoir au président :

  • Soit par correspondance, au moyen du formulaire joint à la convocation et téléchargeable sur le site internet www.bouygues.com
  • Soit via la plateforme sécurisée Votaccess.

L’assemblée générale sera retransmise sur www.bouygues.com

Il est rappelé que les actionnaires ont la faculté de poser des questions par écrit, jusqu'au 20 avril 2020 à quatorze heures, à l’adresse électronique : questions.ecrites2020@bouygues.com

Les modalités de participation à l’assemblée générale du 23 avril 2020 sont disponibles sur bouygues.com dans la rubrique assemblée générale et seront rappelées dans l’avis de convocation à paraître au bulletin des annonces légales obligatoires le vendredi 3 avril 2020.


1 Endettement financier net sur capitaux propres
2 Cash-flow libre après BFR = CAF nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives. Il est calculé après variation du BFR lié à l’activité et hors fréquences 5G.
3 Limitation du réchauffement climatique à +1,5 degré Celsius

À PROPOS DE BOUYGUES

Bouygues est un groupe de services diversifié, structuré par une forte culture d’entreprise et dont les métiers s’organisent autour de trois activités : la Construction avec Bouygues Construction (BTP et Energies & Services), Bouygues Immobilier et Colas (Routes) ; les Télécoms avec Bouygues Telecom et les Médias avec TF1.

Contact investisseurs et analystes :
investors@bouygues.com • Tél : +33 (0)1 44 20 10 79

Contact presse :
presse@bouygues.com • Tél : +33 (0)1 44 20 12 01

BOUYGUES SA • 32 avenue Hoche • F-75378 Paris CEDEX 08 • www.bouygues.com



Pièce jointe