LUMIBIRD / RESULTATS S1 : HAUSSE DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DANS UN CONTEXTE DE CRISE

Lannion, le 22/09/2020 – 17h45

résultats S1 : hausse du résultat opérationnel courant dans un contexte de crise

  • Progression du ROC de 9,7% à 2,9 M€
  • Fabryki Mebli Forte hausse des marges sur la division Laser

Le Groupe LUMIBIRD, leader européen des technologies laser, publie pour le 1er semestre un résultat opérationnel courant en amélioration. Cette performance s’explique par la résistance de l’activité (CA -11,5%) dans un contexte de récession mondiale, une forte augmentation de la marge brute - en particulier pour la division Laser – et un strict contrôle des charges externes. Hors charge de 3,8 M€ liée à la fraude aux moyens de paiement subie par la filiale Halo-Photonics, le résultat opérationnel se serait élevé à 1,8 M€. Renforcé par ses dernières croissances externes et en particulier celle d’Ellex, le Groupe est aujourd’hui pleinement opérationnel sur l’ensemble de ses activités et à même de répondre à la demande de ses marchés qui reste intacte par rapport à la situation d’avant crise. De nouveaux objectifs stratégiques à moyen-terme seront communiqués au marché avant la fin de l’année.

Extrait des états financiers consolidés semestriels condensés arrêtés par le Conseil d’Administration en date du 22 septembre 2020

au 30 juin (en M€) S1 2020 S1 2019 Variation Publiée Variation hors effet de périmètre
Valeur % Valeur %
Chiffre d’affaires 45,8 51,7 (5,9) -11,5% (8,9) -17,1%
Excédent Brut d’Exploitation (1) 7,6 6,7 +1,0 +13,3% 0,2 +3,2%
% CA 16,7% 13,0%        
Résultat opérationnel courant 2,9 2,6 +0,9 +9,7% (0,3) -11,9%
% CA 6,3% 5,1%        
Résultat opérationnel (2,1) 2,6 (4,7) - (1,3) -
Résultat avant impôts (2,6) 2,2 (4,8) - (1,5) -
Résultat net (1,9) 1,8 (3,7) - (1,5) -

(1) L’excédent brut d’exploitation (EBE) correspond au résultat opérationnel courant retraité des dotations aux provisions et amortissements nets des reprises et des charges couvertes par lesdites reprises.

Faits significatifs de la période

Covid-19

Le 1er semestre 2020 s’est déroulé dans un contexte économique compliqué par la crise sanitaire. Durant cette période, les sites du Groupe sont restés ouverts et toutes les mesures ont été prises pour assurer la sécurité des personnes, ceci ayant eu pour conséquence une réduction de la capacité de production de l’ordre de 30%. S’agissant de la dynamique commerciale, le Groupe n’a eu à souffrir d’aucune annulation de commandes. Pour autant, certaines livraisons ont dû être décalées du fait de la fermeture de certains clients (notamment les universités, sur l’activité Scientifique) ou du délai de production ainsi que d’un ralentissement des ventes en Chine, notamment sur la branche médicale.

Au plus dur de la période, le Groupe a bénéficié des mesures mises en place par le gouvernement : aides gouvernementales pour le maintien de l’emploi (0,2 million d’euros), décalage des échéances sociales (1 million d’euros), gel des remboursements des prêts BPI reportés in fine (0,6 million d’euros), mise en place de lignes de prêt garanti par l’Etat (15,9 M€, dont 15 M€ en France). LUMIBIRD a également apporté une attention particulière au suivi de son poste client et n’a pas subi de pertes liées à des défaillances de client.

Malgré l’impact de la crise sur l’activité du Groupe sur l’exercice 2020, elle ne remet pas en cause le modèle économique du Groupe et la valeur intrinsèque de ses actifs (notamment reconnus sous forme de Goodwill au bilan).

Fraude aux moyens de paiement

Par ailleurs, le Groupe a subi, sur le premier semestre 2020, une fraude aux moyens de paiement dans sa nouvelle filiale Halo-Photonics (UK) dont le coût maximum (avant toute action de recouvrement des sommes) s’élève à 3,8 M€. Elle a été comptabilisée dans le résultat opérationnel de la période. Les coûts engagés à date pour le recouvrement des sommes s’élèvent à 0,2 M€, également enregistrés en résultat opérationnel. Cette fraude, rapidement maîtrisée, n’est pas de nature à remettre en cause le développement du Groupe ni sa capacité à faire face à ses engagements financiers à court, moyen ou long terme.

Acquisition de la branche Laser et Ultrasons d’Ellex

LUMIBIRD a finalisé, le 30 juin 2020, l’acquisition des activités laser et ultrasons d’Ellex. Cette acquisition double la taille de la division Médical du Groupe et donne naissance à un leader mondial des technologies laser et ultrasons pour le diagnostic et le traitement des maladies oculaires. Le Groupe franchit une étape majeure de son développement stratégique, axé sur un mix de croissance externe et organique sur ses trois marchés : Lidar, Défense/spatial et Médical.

Cette opération étant intervenue le 30 juin 2020 :

  • n’a pas d’impact sur le compte de résultat du 1er semestre 2020 du Groupe LUMIBIRD ;
  • a induit un décaissement net de 53,3 M€, impactant la dette financière nette à due concurrence ;
  • a conduit le Groupe, préalablement au décaissement ci-dessus mentionné, à emprunter 29,9 M€ sur sa ligne bancaire de financement d’acquisition.

En données proforma (non auditées), en prenant l’hypothèse d’une transaction réalisée le 1er janvier 2020, le chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre du Groupe se serait élevé à 65,5 M€. En dépit d’un taux de marge brute inférieur (54,7%) à celui de LUMIBIRD, les activités Ellex auraient contribué de façon relutive au résultat opérationnel courant avec une marge de ROC de 7,1% (6,3% pour LUMIBIRD), soit un résultat opérationnel courant pro-forma qui se serait établi à 4,3 M€ pour l’ensemble.


Analyse de l’activité

Synthèse des résultats par division

En M€ S1 2020 S1 2019
Laser Médical Total Fina Elf Laser Médical Total Fina Elf
CA 30,0 15,8 45,8 34,0 17,7 51,7
EBE 5,7 1,9 7,6 4,8 1,9 6,7
En % du CA 18,9% 12,4% 16,7% 14,0% 11,2% 13,0%
ROC 2,3 0,6 2,9 1,6 1,0 2,6
En % du CA 7,7% 3,8% 6,3% 4,8% 5,8% 5,1%
RO (2,7) 0,6 (2,1) 1,6 1,0 2,6
En % du CA -9,1% 3,6% -6,3% 4,5% 5,8% 5,1%

Repli limité du chiffre d’affaires dans un contexte de crise

Dans le contexte économique du premier semestre, avec 45,8 M€ de chiffre d’affaires consolidé au 1er semestre 2020, le Groupe LUMIBIRD a bien résisté à la crise avec un retrait limité à 11,5% de son chiffre d’affaires.

A périmètre et taux de change constants, ne prenant pas en compte les contributions sur 2020 des acquisitions d’Optotek Médical et Halo-Photonics respectivement en août et décembre 2019, le repli du chiffre d’affaires s’établit à -17,4%.

Une rentabilité préservée malgré la baisse d’activité

LUMIBIRD affiche, au premier semestre, un résultat opérationnel courant de 2,9 M€, en hausse de 9,7% par rapport au premier semestre 2019.

Retraité de la contribution positive sur 2020 - à 0,6 M€ - des activités Optotek et Halo- Photonics, le résultat opérationnel courant à périmètre constant du Groupe s’établit à 2,3 M€ (5,4% du chiffre d’affaires) contre 2,6 M€ (5,1% du chiffre d’affaires) sur la même période 2019. Cette performance (amélioration du taux de ROC) est principalement liée aux facteurs suivants :

  • pour -5,2 M€ à l’évolution de la marge brute du Groupe consécutive au repli de l’activité à taux de marge brute identique ;
  • pour +2,7 M€, à l’amélioration, sur le périmètre historique, du taux de marge brute, qui passe de 59,2% à 65,5%, grâce à l’optimisation du mix produit sur la division Laser, aux nouveaux produits à forte valeur ajoutée en Médical et à un cycle de production et d’achat temporairement plus rentable sur les contrats Défense ;
  • pour +2,5 M€, à la baisse des charges externes nettes et de personnel, résultat des efforts entrepris depuis mi 2019, et intensifiés pendant les mois de crise ;
  • pour -0,3 M€ à l’augmentation des dotations aux amortissements en lien avec la politique d’investissements du Groupe notamment en matière de développement.

Après impact des éléments non récurrents (dont principalement coûts de la fraude aux moyens de paiement pour 4,0 M€, coût des regroupements d’entreprises pour 0,9 M€), le résultat opérationnel s’inscrit en perte, à (2,1) M€ contre 2,6 M€ au 1er semestre 2019.

Le résultat avant impôts s’établit à (2,6) M€, après un coût de l’endettement financier de 0,5 M€.

Après une contribution d’IS positive de 0,7 M€, le résultat net ressort à (1,9) M€, contre 1,8 M€ au 1er semestre 2019. Hors l’effet de la fraude aux moyens de paiement (3,2 M€ net d’impôts), le résultat net se serait élevé à +1,6 M€ sur le 1er semestre 2020.

Situation bilantielle solide

Extrait du bilan consolidé
(en M€)
30/06/2020 31/12/2019 Variation Dont Effet de périmètre Dont à périmètre constant
Goodwill 69,3 40,1 29,2 29,8 (0,6)
Actifs non courants
(hors Goodwill)
65,5 50,3 15,2 13,5 1,7
Actifs courants
(hors trésorerie)
82,3 53,1 29,2 22,3 6,9
Trésorerie et équivalent de trésorerie 78,6 50,3 28,3 (53,3) 81,6
Total Fina Elf ACTIF 295,7 193,8 101,9 12,3 89,6
Fonds propres
(y.c. intérêts minoritaires)
156,3 124,9 31,4 - 31,4
Passifs financiers1 non courants 81,7 25,0 56,7 0,8 55,9
Autres Passifs non courants 10,7 9,5 1,2 1,1 0,1
Passifs financiers courants 7,5 7,1 0,4 0,5 (0,1)
Passifs courants 39,5 27,3 12,2 9,9 2,3
Total Fina Elf PASSIF 295,7 193,8 101,9 12,3 89,6

Le bilan au 30 juin intègre l’acquisition d’Ellex (variation de périmètre). De ce fait, le total de bilan passe de 194,3 M€ au 31/12/2019 à 295,7 M€ à fin juin, avec :

  • des capitaux propres de 156,3 M€ (vs 124,9 M€), impactés à hauteur de 35,6 M€ par l’augmentation de capital réalisée par le Groupe en juin 2020 ;
  • une dette financière brute2 de 89,2 M€ (vs 32,1 M€). Ce niveau de dette intègre :  
    • le tirage – pour 29,9 M€ - du solde de la dette d’acquisition – ayant permis de financer l’opération Ellex au 30 juin 2020 ; cette dette (i) porte intérêt à Euribor 3 mois +1,65% (étant précisé que Lumibird a pris l’engagement de mettre en place une couverture de taux sur 100% du nominal de cette dette au 31 décembre 2020), (ii) est remboursable en 5 annuités égales à compter de décembre 2020 (1ère annuité versée en décembre 2021) ;
    • le tirage – pour 0,8 M€ - de la dette dédiée au financement des travaux du bâtiment de Cournon d’Auvergne ;
    • la mise en place de nouvelles lignes de financement : un plan PGE Polska français auprès de 6 banques partenaires pour 15 M€, 2 lignes de 5 M€ auprès de BPI financement d’une durée de 9 ans et 9 mois (incluant un différé de remboursement de 8 trimestres) rémunérée au taux de 1,5% et assorties de gage espèces pour un montant global de 0,5 M€ et une ligne de financement spécifique de 0,9 M€ aux Etats-Unis destinée au soutien aux entreprises dans le cadre de la crise Covid.

Ces dettes ne sont assorties d’aucun ratio ni d’aucune clause de majorations d’intérêts, clause de remboursement anticipé, sûreté, à l’exception de la dette d’acquisition. Cette dernière est assortie de deux ratios, testés annuellement au 31 décembre, dont le non-respect entraine l’exigibilité de la dette : 

  • un ratio de levier (ratio de l’endettement net consolidé sur l’EBE consolidé) ne devant pas excéder un maximum, dégressif, passant progressivement de 3 (borne haute) au 31 décembre 2019 à 2 (borne basse) au 31 décembre 2022 ;
  • un ratio de couverture (ratio du cash-flow net consolidé sur le service de la dette) qui doit être supérieur à 1 tout au long du crédit.

Compte tenu d’une trésorerie active de 78,6 M€ (vs 50,3 M€), la dette financière nette3 passe de (18,2) M€ au 31 décembre 2019 à 10,6 M€ au 30 juin 2020 (intégrant le financement d’Ellex et l’impact de la fraude aux moyens de paiement précédemment mentionnés), situation dans laquelle le Groupe préserve sa flexibilité financière et sa capacité à continuer de financer les ambitions de croissance externe.

Analyse des flux de trésorerie – situation financière saine

En M€ 30/06/2019 30/06/2020
Flux de trésorerie générés par l’activité (1,4) (0,8)
Dont MBA avant impôt et frais financier
(et avant effet Fraude Halo-Photonics)
6,5 6,7
Dont Variation du BFR (7,8) (3,5)
Dont Impôts décaissés (0,1) ns
Dont Fraude Halo-Photonics - (4,0)
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement (7,7) (59,0)
Dont Investissements industriels (7,7) (5,0)
Dont Opération Ellex - (53,3)
Dont autres actifs financiers - (0,7)
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement 25,4 88,8
Dont Augmentation de capital 24,6 35,6
Dont nouveaux financements 3,9 56,6
Dont service de la dette (2,9) (2,0)
Dont autres variations (0,2) (1,4)
VARIATION DE TRESORERIE4 16,3 28,9

Au cours de la période Lumibird a renforcé sa trésorerie, affichant une variation de trésorerie positive de 28,9 M€, dont :

  • +35,6 M€ liés à la réalisation d’une augmentation de capital en juin 2020, destinée au financement d’opérations futures de croissances externes ;
  • -4,0 M€ liés à la fraude aux moyens de paiement précédemment décrites ;
  • -23,4 M€ lié à l’acquisition d’Ellex (montant correspondant au décaissement de la période net du tirage de la ligne d’acquisition mise en place en 2019 pour le financement de cette opération) ;
  • +20,7 M€ provenant du cycle d’activité récurrente dont :
    • +3,2 M€ de flux des activités opérationnelles récurrentes ;
    • +24,7 M€ de flux liés aux opérations de financement (hors Ellex) ;
    • -5 M€ liés au flux des activités d’investissements industriels ;
    • -2,2 M€ principalement liés au financement des actifs financiers (hors Ellex) et des actions propres.

Compte tenu d’une position de trésorerie nette5 de 49,0 M€ en début d’exercice, la position de trésorerie nette du Groupe s’affiche à 77,7 M€ au 30 juin 2020.

Perspectives

La crise sanitaire COVID-19, sans remettre en cause la stratégie du Groupe, axée sur un mix de croissance organique et externe sur ses 3 marchés porteurs (Lidar, Défense/spatial et Médical), a rendu plus incertain la visibilité à court et moyen terme. Cette situation avait conduit le Groupe lors de la présentation de ses résultats 2019, à suspendre ses objectifs à court et moyen terme.

Avec des capacités de développement, de production et de livraison entièrement rétablies et des marchés stratégiques qui restent porteurs malgré la crise, LUMIBIRD se repositionne à nouveau en mode de conquête et de croissance organique, tout en restant prudent quant à de nouveaux impacts possibles de la pandémie sur les marchés mondiaux.

Compte tenu de sa nouvelle dimension et des importantes perspectives qui s’offrent lui, le Groupe travaille actuellement à l’élaboration d’un nouveau plan stratégique qui sera présenté au marché avant la fin de l’année. Les objectifs actualisés qui découleront de ce plan stratégique, intégrant les activités d’Ellex, se substitueront aux objectifs du Groupe précédemment suspendus.

Mise à disposition du Rapport Financier Semestriel 2020

Le rapport financier semestriel 2020 du Groupe LUMIBIRD est déposé le 22 septembre 2020 auprès de l’AMF et disponible sur le site Internet www.lumibird.com.

Prochaine information : publication du chiffre d’affaires T3 2019, le 26/10/2020, après Bourse

 

 

LUMIBIRD est un des plus grands spécialistes mondiaux du laser. Fort de 50 années d’expérience et maîtrisant les technologies de laser à solides, de laser diodes et de laser à fibres, le Groupe conçoit, fabrique et distribue des lasers haute performance à usages scientifiques (laboratoires de recherche, universités), industriels (production, défense/spatial, capteurs Lidar) et médical (ophtalmologie).
Issu du rapprochement en octobre 2017 entre les Groupes Keopsys et Quantel, LUMIBIRD, fort de plus de 800 collaborateurs et plus de 110 M€ de chiffre d’affaires en 2019 est présent en Europe, en Amérique et en Asie.

Les actions de LUMIBIRD sont cotées au compartiment B d’Euronext Paris. FR0000038242 – LBIRD                     www.lumibird.com

Contacts

Groupe LUMIBIRD
Marc Le Flohic
Président Directeur Général
Tel. +33(0) 1 69 29 17 00
info@lumibird.com
Groupe LUMIBIRD
Aude Nomblot-Gourhand
Secrétaire Générale - CFO
Tel. +33(0) 1 69 29 17 00
info@lumibird.com
Calyptus
Mathieu Calleux
Relations Investisseurs
Tel. +33(1) 53 65 37 91
lumibird@calyptus.net





1 Les passifs financiers (courant et non courants) intègrent les dettes de location en application d’IFRS16


2 La dette financière brute correspond à la somme des passifs financiers non courants et des passifs financiers courants, incluant les dettes de location en application d’IFRS16


3 La dette financière nette correspond à la différence entre la dette financière brute d’une part et la trésorerie active d’autre part


4 La trésorerie correspond au poste « trésorerie et équivalents de trésorerie » à l’actif du bilan, net des concours bancaires courants (trésorerie passive) inclus dans les passifs financiers courants au passif du bilan


5 Trésorerie active nette des concours bancaires courants inclus dans les passifs financiers courants


 

Pièce jointe