Plan québécois sur les minéraux stratégiques et critiques

L’AEMQ appuie le plan gouvernemental

ROUYN-NORANDA, Québec, 29 oct. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- L’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ) appuie l’initiative du gouvernement du Québec présentée par le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord. M. Jonatan Julien a annoncé les grandes lignes du plan québécois, en ce qui a trait à la mise en valeur des minéraux critiques et stratégiques (MCS).

La mise en place d’une économie verte et la transition énergétique sont essentielles pour le développement futur du Québec. Des conditions se doivent d’être mises en place pour assurer le développement d’une filière minérale totalement intégrée, touchant les minéraux stratégiques (allant de la prospection, la mise en valeur du gisement, la mise en marché des produits, l’innovation, l’exploitation responsable, la restauration jusqu’au recyclage de ce type de minéraux).

Le rôle essentiel que jouent les minéraux stratégiques et critiques dans nos vies quotidiennes est depuis longtemps reconnu. Les piles, circuits électriques, écrans de télévision, ordinateurs, produits cosmétiques, la production et la livraison de l’énergie hydroélectrique, les instruments de musique, le secteur médical et l'électrification des transports, etc., ne sont que quelques exemples de l’importance de ces minéraux dans le développement de notre société.

« Le plan proposé doit nous amener à nous engager vers un passage à une économie plus verte, favorisant ainsi la réduction de l’empreinte environnementale de l’ensemble des activités humaines. Les PME d’exploration sont les découvreurs des métaux nécessaires et nos projets de terres rares, de lithium, de vanadium, pour ne nommer que les plus connus, sont essentiels au développement de nouvelles technologies. Si le gouvernement souhaite développer une filière intégrée et une autonomie d’approvisionnement, il se doit de supporter les efforts menant à la découverte de futurs gisements qui contribueront au Québec de demain » a déclaré M. Mathieu Savard, président du conseil d’administration de l’AEMQ.

L’Association demeure cependant préoccupée par l’enjeu de l’accès au territoire. Certains des minéraux recherchés se retrouvent dans des territoires ou les activités minières sont traditionnellement absentes, ou moins connues. La tendance des dernières décennies a été de restreindre le territoire de recherche géoscientifique et ainsi, on a réduit la capacité des explorateurs à démontrer la présence de ces différents minéraux au Québec. Le gouvernement devra garder cette préoccupation en tête, particulièrement dans le développement des stratégies guidant la mise en valeur de MSC.

« Une filière minérale totalement intégrée, mettant en valeur les minéraux stratégiques du sous-sol québécois, doit se déployer en assurant un accès au territoire aux PME d’exploration afin qu’elles puissent mettre en valeur le potentiel minéral du sous-sol québécois. Le déploiement de cette filière sera favorable à l’État québécois, à l’environnement et aux communautés d’accueil de ces projets » a déclaré Mme Valérie Fillion, directrice générale de l'AEMQ.

À propos de l’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ)

L’AEMQ est une association professionnelle et industrielle représentant les intervenants œuvrant dans le domaine de l'exploration minière au Québec. Fondée en 1975, l’Association a comme mission de promouvoir l'exploration durable et responsable des ressources minérales du Québec et leur contribution essentielle à l'économie québécoise. Elle rassemble 1200 membres individuels. L’Association organise annuellement Xplor, un congrès qui rassemble la filière minérale québécoise à Montréal les 21 et 22 octobre 2020.

Source et renseignements :

Valérie Fillion
Directrice générale
819 762-1599 poste 224
dg@aemq.org