Cameco publie ses résultats pour le deuxième trimestre - Une bonne position financière, un bilan solide et le soutien d'un redémarrage à Cigar Lake

SASKATOON, Saskatchewan, 05 nov. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Cameco (TSX : CCO; NYSE : CCJ) annonce aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation consolidés pour le troisième trimestre se terminant le 30 septembre 2020 conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

« Comme prévu, nos résultats restent marqués par les décisions opérationnelles proactives prises plus tôt cette année », déclare le président et chef de la direction de Cameco, Tim Gitzel. « D'après nous, les mesures proactives que nous avons prises pour ralentir la propagation de la COVID-19 sont prudentes et reflètent nos valeurs en accordant la priorité à la santé et à la sécurité de nos employés, de leurs familles et de leurs communautés. Cependant, ces décisions s'accompagnent de coûts à court terme.

« Conformément à notre gestion financière prudente, nous avons bien positionné l'entreprise pour qu'elle puisse gérer les incertitudes qui proviennent soit des actions de l'Agence du revenu du Canada ou de la volatilité qui pourrait survenir en raison des bouleversements économiques qui se font ressentir à l'échelle mondiale. Nous avons renforcé notre bilan, et notre portefeuille de ventes engagé nous apporte certitude et prévisibilité. Par conséquent, nous restons fidèles à notre stratégie de création de valeur à long terme, et nous continuerons de faire ce que nous avions dit.

Dans un contexte où nous pensons que la politique commerciale, comme l'amendement de l'accord de suspension russe aux États-Unis, créera des opportunités pour les fournisseurs commerciaux comme Cameco et où les services publics ont des besoins croissants non couverts, nous sommes enthousiasmés par les fondamentaux de notre industrie. Nous constatons que la demande d'énergie nucléaire augmente en raison de l'intérêt accru pour l'électrification et le fait de reconnaître que pour y parvenir en respectant les objectifs en matière d'air pur et de changement climatique, le nucléaire devra faire partie de la boîte à outils. Or, cette situation survient précisément alors que l'incertitude et le risque pesant sur l'approvisionnement mondial en uranium augmentent. Nous pensons que ces indicateurs fondamentaux susciteront des inquiétudes quant à la sécurité de l'approvisionnement et nous permettront de conclure les contrats à long terme nécessaires pour soutenir le redémarrage de nos activités à McArthur River et Key Lake, tout en consolidant notre rôle de fournisseur commercial de combustible d'uranium à faible coût, sûr, fiable et nécessaire à la production d'électricité nucléaire sans carbone ».

« Nous nous réjouissons également de l'attention croissante portée à la durabilité et de l'importance que prennent les questions environnementales, sociales et de gouvernance, non seulement pour nos investisseurs, mais aussi pour nos clients et les autres parties prenantes. La durabilité est au cœur de notre action. Au cœur de toutes nos décisions, est l'engagement à tenir compte des risques et des possibilités en matière d'environnement, de société et de gouvernance qui, selon nous, assurera la pérennité de notre entreprise à long terme. En ces temps incertains, peut-être plus que jamais, il va être essentiel de continuer à travailler ensemble pour s'inspirer des fondements solides que nous avons déjà établis ».

  • Perte nette de 61 millions de dollars; perte nette ajustée de 78 millions de dollars : Les résultats sont déterminés par les variations trimestrielles normales de livraisons des contrats et par la poursuite de nos activités sur tous les fronts stratégiques. Ce trimestre a également été marqué par la continuité des activités d'achat et des coûts supplémentaires d'entretien et de maintenance de 18 millions de dollars, engendrés par la décision proactive de suspendre la production de la mine de Cigar Lake face à la pandémie de COVID-19.  Le bénéfice net ajusté est une mesure hors normes IFRS, voir ci-dessous.  
  • Redémarrage de Cigar Lake : Nous avons redémarré Cigar Lake en septembre, et ce, en toute sécurité. Comme prévu, il a fallu environ deux semaines pour atteindre la production d'origine après le redémarrage de la mine. Au cours du trimestre, notre part de production s'est établie à 0,2 million de livres. Nous continuons à cibler notre part de production pour 2020 afin d'atteindre un total de 5,3 millions de livres. La continuité de l'exploitation de la mine de Cigar Lake dépendra de notre capacité à conserver des protocoles d'exploitation sûrs et stables, mais aussi d'un certain nombre d'autres facteurs, notamment les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur la disponibilité de la main-d'œuvre requise, les communautés du nord de la Saskatchewan et la capacité de l'usine de McClean Lake à poursuivre ses activités.
  • Un bilan renforcé : Le 21 octobre 2020, nous avons émis des débentures d'un montant de 400 millions de dollars, portant intérêt à 2,95 % par an et arrivant à échéance en 2027, en plus d'avoir annoncé le rachat de notre débenture de 400 millions de dollars en circulation, qui porte intérêt à 3,75 % et arrive à échéance en 2022, qui devrait se terminer le 20 novembre 2020 ou vers cette date. Au 30 septembre 2020, nous avions 793 millions de dollars de liquidités et de placements à court terme et 1 milliard de dollars de dette à long terme. De plus, nous disposons d'une facilité de crédit non utilisée d'un milliard de dollars. Nous nous attendons à ce que nos soldes de trésorerie et nos flux de trésorerie d'exploitation répondent à nos besoins de capitaux en 2020. Nous ne prévoyons donc pas de faire appel à notre facilité de crédit cette année.
  • Litige fiscal avec l'Agence du revenu du Canada (ARC):  Le 30 octobre 2020, nous avons été informés que l'Agence du revenu du Canada (ARC) avait demandé l'autorisation à la Cour suprême du Canada (Cour suprême) de porter en appel la décision du 26 juin 2020 de la Cour d'appel fédérale qui s'était prononcée en faveur de Cameco dans son litige concernant les redressements émis par l'ARC pour les exercices fiscaux de 2003, 2005 et 2006. La Cour suprême décidera d'entendre l'appel ou rejettera la demande de permission de l'ARC. Si l'appel se poursuit, nous estimons qu'il faudra attendre jusqu'au second semestre de l'année 2022 avant qu'une décision ne soit rendue.  Nous sommes certains de notre position, qui a prévalu jusqu'à présent à chaque étape du processus juridique. Pour en savoir plus, consulter notre communiqué de presse publié le 30 octobre 2020 sur cameco.com.
  • Dividendes annuels déclarés : Pour 2020, un dividende annuel de 0,08 $ par action ordinaire est déclaré, payable le 15 décembre 2020 aux actionnaires inscrits le 30 novembre 2020. La décision du conseil d'administration de déclarer un dividende annuel repose sur la trésorerie de l'entreprise, sur sa position financière, sa stratégie et d'autres facteurs pertinents, notamment une bonne harmonisation avec la nature cyclique de ses bénéfices.
Consolidated financial results
        
  THREE MONTHS NINE MONTHS 
CONSOLIDATED HIGHLIGHTSENDED
SEPTEMBER 30
 ENDED
SEPTEMBER 30
 
($ MILLIONS EXCEPT WHERE INDICATED)20202019CHANGE20202019CHANGE
Revenue37930325%1,25098827%
Gross profit (loss)(24)(2)>(100%)(2)57>(100%)
Net losses attributable to equity holders(61)(13)>(100%)(133)(54)>(100%)
 $ per common share (basic)(0.15)(0.03)>(100%)(0.34)(0.14)>(100%)
 $ per common share (diluted)(0.15)(0.03)>(100%)(0.34)(0.14)>(100%)
Adjusted net losses (non-IFRS, see below)(78)(2)>(100%)(114)(53)>(100%)
 $ per common share (adjusted and diluted)(0.20)(0.01)>(100%)(0.29)(0.13)>(100%)
Cash provided by (used in) operations (after working capital changes)(66)232>(100%)(200)253>(100%)

L'information financière présentée pour les trois et neuf mois se terminant le 30 septembre 2019 et le 30 septembre 2020 n'est pas vérifiée.

BÉNÉFICE NET
Le tableau suivant indique ce qui a contribué à la variation du bénéfice net et du bénéfice net ajusté (mesure hors normes IFRS, voir le tableau ci-dessous) au troisième trimestre et au cours des neuf premiers mois de 2020, comparativement à la même période en 2019.

CHANGES IN EARNINGSTHREE MONTHS ENDEDNINE MONTHS ENDED
($ MILLIONS)SEPTEMBER 30SEPTEMBER 30
 IFRSADJUSTEDIFRSADJUSTED
Net losses – 2019(13)(2)(54)(53)
Change in gross profit by segment    
(We calculate gross profit by deducting from revenue the cost of products and services sold, and depreciation and amortization (D&A))
UraniumHigher sales volume--55
 Higher realized prices ($US)25251616
 Foreign exchange impact on realized prices112222
 Higher costs(57)(57)(123)(123)
 Change – uranium(31)(31)(80)(80)
Fuel servicesHigher sales volume3377
 Higher (lower) realized prices ($Cdn)(13)(13)99
 Lower costs181855
 Change – fuel services882121
Higher administration expenditures(6)(6)(10)(10)
Lower exploration expenditures1133
Change in reclamation provisions(4)-5-
Higher (lower) earnings from equity-accounted investee11(8)(8)
Change in gains or losses on derivatives36(4)(24)5
Change in foreign exchange gains or losses(19)(19)2727
Arbitration award in 2019 related to TEPCO contract(53)(53)(53)(53)
Change in income tax recovery or expense15232519
Other441515
Net losses – 2020(61)(78)(133)(114)

Bénéfice net ajusté (mesure hors normes IFRS)
Le bénéfice net ajusté est une mesure qui ne possède pas de signification normalisée, ni de base de calcul uniforme en vertu des normes IFRS (mesure hors normes IFRS). Nous utilisons cette mesure comme un moyen significatif de comparer notre rendement financier d'une période à l'autre. Nous sommes d'avis qu'en plus des mesures conventionnelles préparées conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent cette information pour évaluer notre rendement. Le bénéfice net ajusté est notre résultat net attribuable aux actionnaires, ajusté pour refléter la performance financière sous-jacente de la période visée par ce rapport. La mesure du bénéfice ajusté reflète la conciliation des bénéfices nets de notre programme de couverture et les rentrées de devises au cours de la période visée. Elle a également été ajustée pour tenir compte des provisions pour remise en état de nos exploitations de Rabbit Lake et aux États-Unis, qui avaient subi une perte de valeur, et pour les impôts sur les bénéfices liés aux rajustements.

Le bénéfice net ajusté est un complément d'information non standard et ne doit pas être considéré isolément ou comme un substitut à l'information financière préparée selon les normes comptables. D'autres sociétés peuvent calculer cette mesure de manière différente, limitant ainsi son utilité comme mesure comparative directe.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net ajusté et du bénéfice net pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de 2020 et le compare aux périodes correspondantes de 2019.

  THREE MONTHSNINE MONTHS
  ENDED SEPTEMBER 30ENDED SEPTEMBER 30
($ MILLIONS)2020201920202019
Net losses attributable to equity holders(61)(13)(133)(54)
Adjustments    
 Adjustments on derivatives(31)9(2)(31)
 Reclamation provision adjustments732429
 Income taxes on adjustments7(1)(3)3
Adjusted net losses(78)(2)(114)(53)

Chaque trimestre, nous sommes tenus de mettre à jour les provisions pour remise en état de toutes les opérations, en fonction des nouvelles estimations des flux de trésorerie, des taux d'actualisation et des taux d'inflation. Il en résulte normalement un rajustement d'une obligation liée à la mise hors service d'une immobilisation, en plus du solde de la provision. Lorsque les actifs d'une opération ont été radiés en raison d'une perte de valeur, comme c'est le cas pour nos exploitations de Rabbit Lake et nos opérations de récupération sur place aux États-Unis, le rajustement est comptabilisé directement dans l'état des résultats dans la rubrique « Autres charges (revenus) d'exploitation ». Se reporter à la note 7 de nos états financiers intermédiaires pour de plus amples renseignements. Ce montant a été exclu de notre mesure du bénéfice net ajusté.

Faits saillants sectoriels

   THREE MONTHS NINE MONTHS 
   ENDED
SEPTEMBER 30
 ENDED
SEPTEMBER 30
 
HIGHLIGHTS20202019CHANGE20202019CHANGE
UraniumProduction volume (million lbs) 0.21.4(86)%2.36.3(63)%
 Sales volume (million lbs) 6.76.110%22.017.526%
 Average realized price($US/lb)33.7730.949%32.8032.052%
  ($Cdn/lb)44.8540.9110%44.4642.724%
 Revenue ($ millions) 30224822%97674830%
 Gross profit (loss) ($ millions) (34)(3)>(100%)(63)17>(100%)
Fuel servicesProduction volume (million kgU) 2.01.718%8.49.3(10)%
 Sales volume (million kgU) 2.81.856%9.28.015%
 Average realized price($Cdn/kgU)26.9531.56(15)%28.6627.464%
 Revenue ($ millions) 775638%26321920%
 Gross profit ($ millions) 124>100%654448%

Commentaires et analyse de la direction et états financiers
Le rapport de gestion du troisième trimestre et les états financiers consolidés résumés intermédiaires non vérifiés fournissent une explication détaillée de nos résultats d'exploitation pour les trois et neuf mois se terminant le 30 septembre 2020, comparativement aux mêmes périodes l'année passée. Le présent communiqué doit être lu en parallèle avec ces documents ainsi qu'avec nos états financiers consolidés vérifiés et les notes afférentes pour l'année se terminant le 31 décembre 2019, notre rapport de gestion annuel ainsi que celui du premier et deuxième trimestres et notre notice annuelle la plus récente, documents qui sont tous disponibles sur notre site Web à cameco.com, sur SEDAR à sedar.com et sur EDGAR à sec.gov/edgar.shtml.

Personnes compétentes
Les renseignements techniques et scientifiques concernant notre propriété matérielle Cigar Lake ont été approuvés par la personne suivante qui est qualifiée aux fins de la Norme canadienne 43-101 :

  • Lloyd Rowson, directeur général, Cigar Lake, Cameco

Mise en garde concernant les renseignements de nature prospective
Le présent communiqué de presse contient des déclarations et de l'information sur nos attentes concernant l'avenir, que nous appelons des renseignements de nature prospective. Les renseignements de nature prospective sont fondés sur nos opinions actuelles, lesquelles peuvent changer considérablement, et les résultats et événements réels peuvent différer considérablement de nos prévisions actuelles.

Voici des exemples de renseignements de nature prospective dans ce communiqué de presse : nos attentes selon lesquelles nous sommes bien positionnés pour faire face à l'incertitude, qu'elle résulte des mesures prises par l'ARC ou de la volatilité qui peut découler des bouleversements économiques mondiaux; notre portefeuille d'engagements qui nous apporte certitude et prévisibilité; notre capacité à conclure des contrats à long terme pour soutenir le redémarrage de nos opérations à McArthur River et Key Lake et à consolider notre rôle de fournisseur d'uranium à faible coût; le fait de ne faire pas appel à notre facilité de crédit cette année; le rachat de nos débentures de 400 millions de dollars à 3,75 % d'intérêt et arrivant à échéance en 2022; notre part cible de la production de Cigar Lake en 2020; notre point de vue sur le marché de l'uranium, y compris la politique commerciale, les paramètres fondamentaux de l'industrie, l'offre, la demande et les besoins non couverts des services publics; le fait que nous sommes certain de notre position concernant le litige fiscal avec l'ARC; le fait que la Cour suprême pourrait ne pas prendre de décision avant le second semestre de 2022; et les facteurs à considéré ainsi que le temps de détermination de tout dividende futur.

Les risques matériels qui pourraient conduire à des résultats différents sont notamment les suivants : le fait que nous pourrions être obligés de faire appel à notre facilité de crédit pour gérer les perturbations de nos activités causées par la pandémie de COVID-19 et pour financer les besoins en capitaux pour 2020; que nous pourrions ne pas être en mesure de gérer avec succès l'incertitude causée par la volatilité qui pourrait résulter des bouleversements économiques mondiaux engendrés par la pandémie de COVID-19 et les risques opérationnels, sécuritaires, commerciaux ou financiers qui y sont liés, y compris le risque de perturbation importante de nos activités, de notre main-d'œuvre, des fournitures ou services requis et de notre capacité à produire, transporter et livrer de l'uranium; que nos projets de production à Cigar Lake n'aboutissent pas, pour quelque raison que ce soit; que l'usine de McClean Lake soit incapable de traiter le minerai de Cigar Lake; que, selon nous, l'entreprise est bien placée pour faire face à l'incertitude, que celle-ci résulte des mesures prises par l'ARC ou de la volatilité qui pourrait survenir en raison des bouleversements économiques mondiaux; que notre portefeuille d'engagements nous apporte certitude et prévisibilité sur le marché de l'uranium, et que le rachat de nos débentures de 400 millions de dollars, à 3,75 % d'intérêt arrivant à échéance en 2022, puisse s'avérer inexact; que des changements imprévus se produisent dans l'offre, la demande, les contrats et les prix de l'uranium; qu'un accident majeur dans une centrale nucléaire survienne; des changements dans les règlements ou les politiques du gouvernement; le risque que des litiges, des arbitrages ou des appels contre nous aient une incidence défavorable; que, si l'autorisation est accordée, nous ne pouvons pas faire appel de la décision de la Cour d'appel fédérale et que cela entraîne en fin de compte des obligations fiscales et de paiement importantes qui auraient un impact négatif important sur nous; la possibilité qu'il faille plus de temps pour savoir si la Cour suprême accepte d'entendre un appel; le risque que nos stratégies changent, qu'elles échouent ou qu'elles aient des conséquences imprévues; le risque que nos estimations et prévisions se révèlent incorrectes; et le risque que d'autres facteurs puissent affecter la détermination de tout dividende futur.

En présentant ces renseignements de nature prospective, nous avons émis des hypothèses importantes qui pourraient se révéler incorrectes, notamment des hypothèses concernant notre capacité à gérer avec succès l'environnement incertain actuel résultant de la pandémie de COVID-19 et les risques opérationnels, sécuritaires, commerciaux et financiers qui y sont liés; des hypothèses concernant notre capacité à faire face à l'incertitude, qu'elle résulte des mesures prises par l'ARC ou de la volatilité qui pourrait découler des bouleversements économiques mondiaux, et à gérer les perturbations de nos activités causées par la pandémie de COVID-19, y compris sans faire appel à notre facilité de crédit; des hypothèses concernant notre portefeuille d'engagements; des hypothèses entourant notre capacité à maintenir la production de Cigar Lake et la capacité de l'usine de McClean Lake à traiter le minerai de Cigar Lake; des hypothèses relatives à l'offre, la demande, la sous-traitance et les prix de l'uranium; des hypothèses sur le rachat de nos débentures d'une valeur de 400 millions de dollars à 3,75 % et arrivant à échéance en 2022; le temps qu'il pourrait falloir pour obtenir une décision si la Cour suprême acceptait d'entendre un appel; les conditions du marché et les autres facteurs sur lesquels nous avons fondé nos plans et prévisions futurs; l'absence de règlements, de politiques ou de décisions gouvernementales défavorables; et l'issue favorable de tout litige ou de toute demande d'arbitrage ou d'appel contre nous, y compris le succès de notre différend fiscal avec l'ARC.

Les renseignements de nature prospective sont conçus pour vous aider à comprendre les points de vue actuels de la direction sur ses perspectives à court et à long terme, et pourraient ne pas convenir à d'autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement à jour ces informations à moins d'y être tenus par les lois sur les valeurs mobilières.

Téléconférence
Nous vous invitons à participer à notre téléconférence du troisième trimestre, le mercredi 4 novembre 2020, à 8 h (heure de l'Est).

L'appel sera ouvert à tous les investisseurs et aux médias. Pour y participer, veuillez composer le 1-800-319-4610 (Canada et États-Unis) ou le 1-604-638-5340. Votre appel sera pris en charge par un opérateur. Les diapositives et la webdiffusion en direct de la conférence téléphonique seront disponibles à partir d'un lien sur cameco.com. Ce lien sera publié sur notre page d'accueil le jour de l'appel.

Par ailleurs, une version enregistrée de la conférence sera disponible :

  • sur notre site Web, cameco.com, peu de temps après l'appel;
  • en diffusion différée jusqu'à minuit, heure de l'Est, le 4 décembre 2020, en composant le 1-800-319-6413 (Canada et États-Unis) ou le 1- 604-638-9010 (code d'accès 5292).

Profil
Cameco est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de combustible d'uranium, une énergie indispensable à l'assainissement de l'air à travers le monde. Notre position concurrentielle repose sur le fait que nous détenons le contrôle des plus grandes réserves à haute teneur du monde et que nos coûts d'exploitation sont faibles. Partout dans le monde, les services publics comptent sur nos produits de combustible nucléaire pour produire de l'électricité dans des réacteurs nucléaires sûrs, fiables et sans émissions de carbone. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social est situé à Saskatoon, en Saskatchewan.

Dans le présent communiqué de presse, les termes « nous », « notre », « la Société » et « Cameco » désignent Cameco Corporation et ses filiales, sauf indication contraire.

Renseignements aux investisseurs :
Rachelle Girard
306-956-6403
rachelle_girard@cameco.com

Renseignements aux médias :
Jeff Hryhoriw
306-385-5221
jeff_hryhoriw@cameco.com