La main-d’œuvre de la construction de l’Ontario sous pression en raison des grands projets

OTTAWA, 31 janv. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd’hui, la main-d’œuvre de la construction de l’Ontario devra s’accroître de plus de 100 000 travailleurs au cours de la prochaine décennie afin de suivre le rythme d’une série de grands projets et du départ à la retraite de près d’un travailleur sur cinq.

On s’attend à embaucher jusqu’à 15 000 nouveaux travailleurs au cours de la prochaine décennie, et plus particulièrement entre aujourd’hui et 2021.

« En raison d’importants projets de transports collectifs et de remise en état de centrales nucléaires, ainsi que de la récente accélération de l’activité dans la construction de nouvelles habitations, la main-d’œuvre en construction de la province travaille presque au maximum de sa capacité, a déclaré Bill Ferreira, directeur général de ConstruForce Canada. Il est rare de voir des niveaux d’activité aussi élevés dans les secteurs de la construction résidentielle et non résidentielle en même temps. »

Le rapport Regard prospectif – Construction et maintenance 2018–2027 de ConstruForce Canada prévoit que les besoins en main-d’œuvre du secteur de la construction à court terme continueront d’augmenter dans la plupart des régions, alors que les besoins liés aux grands projets de transport collectif, aux autres ouvrages de génie civil et à la construction d’immeubles ICI (industriels, commerciaux et institutionnels) devraient augmenter pour atteindre un sommet en 2020. D’importants projets, dont un pont international à Windsor, une nouvelle usine chimique à Sarnia, la remise en état de centrales nucléaires dans la région du Grand Toronto et dans le sud-ouest de l’Ontario et des projets de transport collectif dans la région du Grand Toronto, à Hamilton et à Ottawa, exerceront des pressions importantes sur la main-d’œuvre de la construction pendant une période prolongée. Même si la construction de nouvelles habitations devrait diminuer par rapport au rythme record atteint en 2017, l’emploi dans le secteur résidentiel devrait dépasser les niveaux de l’an dernier d’ici 2021, stimulé par la hausse dans les travaux de rénovation. Selon les prévisions, jusqu’à 87 000 travailleurs de la construction partiront à la retraite au cours des dix prochaines années.

« Huit travailleurs sur dix devraient être embauchés pour pourvoir les postes laissés vacants par les départs à la retraite au cours de la prochaine décennie, a ajouté M. Ferreira. En raison de l’ampleur de l’expansion en cours et du besoin de remplacer autant de travailleurs, il sera de plus en plus difficile de constituer la main-d’œuvre de la construction de la province. »

Prévisions de ConstruForce Canada, par région :

Région du Grand Toronto

  • On pourrait avoir besoin de 3 000 travailleurs au cours des deux prochaines années pour de grands projets du génie civil et d’infrastructures, notamment le réaménagement de l’autoroute Gardiner, la remise en état de la centrale nucléaire de Darlington et les projets de train léger sur rail (TLR) d’Eglinton Crosstown, de Finch et de Hurontario. L’emploi dans le secteur non résidentiel devrait augmenter de 7 400 emplois d’ici 2027, une hausse de 11 %.
  • Même si le rythme de la construction de nouvelles habitations devrait ralentir cette année, les besoins en main-d’œuvre augmenteront, stimulés par la croissance des projets de construction d’immeubles multifamiliaux de moyenne et de grande hauteur et les travaux de rénovation. Jusqu’à 8 800 emplois dans le secteur résidentiel seront créés, soit une hausse de 8 % par rapport aux niveaux actuels.

Sud-ouest de l’Ontario

  • L’activité de construction devrait augmenter à court terme, stimulé par les nouveaux investissements dans le secteur industriel et la hausse des besoins en main-d’œuvre dans la construction d’ouvrages de génie civil. L’emploi en construction devrait augmenter de 6 % d’ici 2020, ajoutant quelque 3 300 nouveaux emplois, avant de revenir aux niveaux actuels.
  • L’emploi dans le secteur résidentiel diminuera de 3 900 emplois d’ici la fin de la période de prévision, de pair avec le ralentissement de la construction de nouvelles habitations. Cette baisse ne sera que partiellement compensée par l’augmentation des travaux de rénovation et d’entretien.

Centre de l’Ontario

  • La construction d’immeubles non résidentiels deviendra une source stable d’emploi en construction au cours de la décennie, ajoutant jusqu’à 4 400 emplois, soit une hausse de 8 % par rapport aux niveaux actuels.
  • L’emploi en construction résidentielle devrait diminuer de 7 % d’ici 2019, avant de retourner graduellement aux niveaux actuels d’ici 2023.

Est de l’Ontario

  • La deuxième phase du projet de TLR et la hausse des investissements en infrastructures devraient faire augmenter l’emploi de 6 % vers un sommet à court terme en 2020, avant de diminuer à mesure que les projets prendront fin. À la fin de la décennie, l’emploi demeurera à peu près inchangé par rapport aux niveaux actuels.
  • L’emploi total dans le secteur résidentiel aura diminué de 2 500 emplois d’ici 2019, puis il augmentera vers un sommet à court terme en 2023. Il diminuera de nouveau par la suite. Les travaux de rénovation en hausse constante emploieront une part plus importante de la main-d’œuvre.

Nord de l’Ontario

  • Le démarrage prévu du projet de transport d’électricité Wataynikaneyap et d’autres projets d’infrastructures plus petits aideront à maintenir l’emploi à moyen terme.
  • Une reprise modérée dans la construction de nouvelles habitations et la croissance de l’activité de rénovation feront augmenter l’emploi jusqu’à un sommet en 2020. Les travaux de rénovation et d’entretien représenteront près de sept emplois sur dix dans le secteur résidentiel.

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l’industrie et représentant tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca.

Renseignements : Bill Ferreira, directeur général de ConstruForce Canada, par courriel, à Ferreira@buildforce.ca, ou par téléphone, au 613 569-5552, poste 222.

Financé par le Programme d’appui aux initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.