Les étudiantes et étudiants se rendent à la colline parlementaire pour demander la gratuité scolaire

OTTAWA, 05 févr. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Des étudiantes et étudiants provenant de partout au Canada seront à Ottawa cette semaine pour rencontrer des députées et députés, sénatrices et sénateurs, afin de leur présenter un plan pour éliminer les frais de scolarité pour toutes les étudiantes et tous les étudiants

« Nous devons adopter un système d’éducation postsecondaire universellement accessible afin de donner à chaque personne au pays l’occasion de réussir », a déclaré Coty Zachariah, président national de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. « Les années de régimes d’épargne individuels et de solutions fragmentaires nous démontrent que ces mesures ne remédient pas à une défaillance du système. »

Les étudiantes et étudiants présenteront trois recommandations aux députées et députés, sénatrices et sénateurs, qui transformeront l’éducation postsecondaire publique au Canada :

  • Éliminer les frais de scolarité pour tous les métiers spécialisés et les stages, toutes les étudiantes et tous les étudiants à l’université et au collège, incluant les étudiantes et étudiants internationaux, en rétablissant les transferts fédéraux pour l’éducation postsecondaire;
  • Dédier des fonds provenant des ressources allouées à l’Initiative des languages autochtones pour appuyer la création de matériel d’apprentissage et de cours de langues au niveau postsecondaire; et
  • Mettre en oeuvre toutes les recommandations du Comité consultatif pour l’examen du soutien fédéral aux sciences, y compris l’investissement dans la recherche fondamentale initiée par les chercheuses et chercheurs.

Les recommandations du groupe étudiant permettraient au Canada d’être sur un pied d’égalité avec les autres pays autour du monde qui ont un accès universel à l’éducation postsecondaire. Ces recommandations parlent aussi des engagements que les libéraux n’ont pas respectés et offrent des solutions. Bien que les étudiantes et étudiants ont gagné un financement de 90 millions de dollars envers le Programme d’aide aux étudiants de niveau postsecondaire en 2017-2018, cet investissement n’est pas suffisant. Le gouvernement fédéral doit allouer plus de fonds pour fournir un accès et respecter les promesses issues de traités du Canada concernant l’éducation postsecondaire pour les étudiantes et étudiants autochtones.

« On assiste à une tendance de promesses brisées de la part du gouvernement fédéral alors qu’ils ont promis de véritables changements lors de leur campagne », explique Zachariah. « Les étudiantes et étudiants n’accepteront pas le statu quo. Nous voulons la justice et l’équité pour les communautés les plus marginalisées sur nos campus et nous nous attendons à ce que le gouvernement fédéral ne fasse pas que prétendre s’intéresser aux étudiantes et étudiants autochtones et internationaux.”

Contact:
Juhi Sohani
j.sohani@cfs-fcee.ca
613-232-7394