Opportunités du côté des valeurs asiatiques à revenu fixe Stagnation aux États-Unis, préoccupations excessives à propos de la Chine

C’est le calme plat sur les marchés obligataires onéreux. Ils restent de marbre même face aux tirs de missiles au-dessus du Japon. Cela veut dire que les investisseurs cèdent à l’autosatisfaction sur un marché haussier, explique Philippe Lespinard, spécialiste des valeurs à revenu fixe chez Schroders . Sa spécialité est de chercher où se nichent les opportunités et les risques pour les investisseurs.

Les marchés obligataires sont onéreux et c’est la raison pour laquelle Schroders trouve qu'il ne faut pas se cantonner à investir passivement dans l’indice en suivant le marché, mais qu’il faut au contraire chercher des gestionnaires qui font des analyses, qui savent où dénicher de la valeur et qui identifient les secteurs du marché à éviter. Ce sont justement les marchés obligataires onéreux qui requièrent de l'investisseur qu’il soit capable de faire preuve de flexibilité et de déplacer des capitaux au lieu de se cantonner à une catégorie d’investissement spécifique.

Opportunités sur les marchés émergents

Philippe Lespinard distingue des opportunités notamment sur les marchés émergents et plus précisément dans les valeurs asiatiques à revenu fixe. La prime de risque a diminué, la pression inflationniste est en baisse et les devises se sont renforcées. Bon nombre d'investisseurs étaient préoccupés par l’économie chinoise, ce qui les rendait réticents à investir dans ce pays, mais l’équipe des valeurs à revenu fixe de Schroders maintient sa confiance dans la croissance économique de la Chine et a la conviction que cette croissance est durable. Voilà pourquoi l'équipe donne la préférence à l’Asie, notamment parce que beaucoup de valeurs se négocient avec une prime significative en partie à cause de la Chine.

Selon Philippe Lespinard, les investisseurs doivent se rendre bien compte que les marchés émergents ont réalisé des réformes économiques structurelles de grande ampleur et qu’ils ont amélioré leur gouvernance et leur gestion politique. Les primes de risque devraient donc diminuer. Les investisseurs s’attendent aussi à ce que le système financier en Chine fasse l’objet de nouvelles réformes pour le faire évoluer dans le sens d'une plus grande ouverture des marchés des capitaux.

La capital va refluer vers les États-Unis et l’Europe

Les marchés ne croient plus aux promesses de Trump. Le président américain ne parvient toujours pas à tenir ses promesses électorales: croissance économique, protectionnisme et investissements dans l’infrastructure. La faiblesse actuelle du dollar américain en est en partie la conséquence. Entre-temps, la reprise est de mise au sein de la zone euro. Même l’Italie - qui n’est quand même pas le meilleur élève de la classe européenne - connaît une accélération de sa croissance. Au départ, de grandes quantités de capitaux ont quitté la zone euro vers les États-Unis et le dollar américain. Mais Schroders pense qu’une partie de ces capitaux va à présent refluer vers l’Europe. Pas seulement vers les marchés des actions, mais aussi vers d’autres parties des marchés financiers.

Le Japon évite un resserrement monétaire mondial

La Banque du Japon continue de répéter qu’il n’y a pas de plan B et qu’il n’y a qu’un plan A: le taux d’intérêt japonais va rester proche de zéro jusqu’à ce que l’inflation redémarre. Lorsque des emprunts obligataires arrivent à maturité, les investisseurs ne veulent plus réinvestir cet argent au Japon, mais ils le placent à l’étranger en titres américains ou même européens. Cela explique pourquoi les liquidités du Japon semblent fuir vers d’autres parties du marché mondial. D’après Schroders , cela devrait atténuer les préoccupations relatives à l’allègement du bilan de la Fed aux États-Unis et au démantèlement de l’assouplissement quantitatif par la BCE.

Analist.nl Nieuwsdienst: +31 084-0032-842
nieuws@analist.nl

Copyright analist.nl B.V.
All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. Analist.nl doesn't warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or for any actions taken in reliance thereon.