Le point zéro du Brexit : Le sort de la livre sterling

On a beaucoup discuté de l’impact possible du Brexit sur le Royaume-Uni et ses partenaires commerciaux en Europe et dans le reste du monde. Si les données économiques émanant du Royaume-Uni post-Brexit semblent indiquer que le pays tient le coup après le choc, la livre sterling pourrait bien être le point zéro du Brexit, car elle suit une trajectoire fortement descendante depuis le vote, même si l’économie a continué à défier les prévisions de récession. Jusqu’où la livre sterling peut-elle descendre ? Ou a-t-elle déjà touché le fond?

La livre sterling a largement souffert du Brexit, car le marché s’inquiète des perspectives de survie du Royaume-Uni en dehors de l’UE. Jusqu’à présent, les indicateurs économiques démentent les perspectives d’avenir noir pour le Royaume-Uni. Bien entendu, celui-ci pourrait connaître une croissance bien plus faible à cause de la perte de confiance. Si les indicateurs économiques sont corrects, on est en droit de se demander si la livre sterling doit poursuivre sa descente, vu que nous pensons que cette devise présente actuellement une anomalie considérable.

Un argument fréquent est qu’il faut que la devise soit encore dévaluée afin de rétablir l’équilibre dans les comptes courants du Royaume-Uni. Cet argument serait valide si un déséquilibre commercial était le contributeur primaire au déséquilibre externe. Le déséquilibre commercial devrait alors s’améliorer grâce à une livre faible. Mais le facteur principal qui sous-tend ce déséquilibre est le déficit de revenu primaire, et ce phénomène ne se corrige pas avec une devise plus faible. Au lieu de cela, la correction passe par de meilleurs retours sur les avoirs britanniques à l’étranger par rapport à ceux disponibles sur les avoirs britanniques possédés par des étrangers. La faiblesse de la livre, cependant, devrait générer un impact positif en matière de conversion de devises.

Enfin, nous pensons que la position massive de survente de la livre sterling pourrait créer les conditions d’un vrai retour en force, comme elle a entraîné une considérable anomalie d’évaluation.