Y a-t-il encore un potentiel haussier pour les actions européennes après le récent rallye?

Nicholettemacdonald brown
Nicholette MacDonald-Brown

Les marchés des actions de la zone euro ont enregistré d’excellentes performances depuis que le risque politique est retombé. Nicholette MacDonald-Brown, gestionnaire de fonds chez Schroders , se demande s'il reste encore une marge de progression supplémentaire.

Soulagement après les élections aux Pays-Bas et en France L’indice MSCI UEM a généré cette année, du 1er janvier au 31 mai, un rendement de 11,9%. Ce bon résultat est dû en grande partie à la dissipation des craintes des investisseurs liées aux risques politiques en Europe. Début 2017, la crainte était réelle que les élections aux Pays-Bas et en France ne débouchent sur une victoire des candidats anti-UE, ce qui aurait pu, dans le pire des cas, entraîner un éclatement de l’Union européenne.

Ce scénario catastrophe ne s’est pas produit et les actions européennes en ont profité. Les élections à venir en Allemagne ne conduiront sans doute pas à des changements radicaux, tandis qu’en Italie, les élections n’auront sans doute lieu que l’année prochaine.,

Les cours sur les marchés des actions sont-ils encore attractifs? Vu la récente progression des cours, il est prudent d’évaluer si la valeur des actions de la zone euro est encore attractive. Nicholette MacDonald-Brown analyse le ratio cours-bénéfice corrigé des variations cycliques (CAPE) qui est calculé sur la base du bénéfice moyen (corrigé de l’inflation) des dix dernières années. Plus le CAPE est faible, plus la valeur est attrayante. Avec un stand de 15,6x, cet indice est largement inférieur à la moyenne pluriannuelle de 19,9x. Le CAPE de la zone euro est inférieur à celui des États-Unis et sensiblement égal à celui de l’Asie. ,/p.

Y a-t-il des facteurs pouvant stimuler une hausse supplémentaire? Les investisseurs pointent la reprise économique qui gagne en vigueur depuis l’été 2016. Il y a aussi des signes annonciateurs d’une hausse des bénéfices. La récente saison de publication des chiffres a laissé entrevoir des perspectives prometteuses. Les résultats des récentes élections en Europe permettent aux investisseurs de se concentrer à nouveau sur la reprise économique plus large. Les cours sont attractifs en Europe, tant en termes absolus que relatifs. Pour Nicholette MacDonald-Brown, si l’on ajoute à cela une accélération des bénéfices, les actions européennes offrent des opportunités attrayantes aux investisseurs.

Les chiffres macroéconomiques récents font aussi apparaître une reprise dans l’industrie manufacturière et les chiffres de la consommation se portent bien. Quand la confiance dans l’industrie manufacturière augmente, cela se traduit par une augmentation des investissements en capitaux et une hausse de l’emploi, ce qui est à nouveau bon pour le consommateur. Cela devrait avoir pour effet d’élargir la base de la reprise économique tout en la rendant plus stable. Tout profit pour les marchés des actions.